Menu Menu
Retour aux médias

Les pharmaciens français en rêvent, les québécois l'ont voté !

Vidéo réservée aux abonnés

Le 3 septembre 2013 le Québec a mis en vigueur la Loi 41. Cette loi élargit le rôle du pharmacien en lui octroyant de nouvelles activités :
- Prolonger l’ordonnance d’un médecin
- Ajuster l'ordonnance d’un médecin en modifiant la forme, la dose, la quantité ou la posologie d’un médicament prescrit
- Substituer au médicament prescrit, en cas de rupture d’approvisionnement complète au Québec, un autre médicament de même sous-classe thérapeutique
- Administrer un médicament par voie orale, topique, sous-cutanée, intradermique ou intramusculaire, ou par inhalation afin d’en démontrer l’usage approprié
- Pour un pharmacien exerçant dans un établissement de santé, prescrire et interpréter des analyses de laboratoire aux fins du suivi de la thérapie médicamenteuse
- Prescrire certaines analyses de laboratoire en pharmacie communautaire pour des fins de surveillance
- Prescrire un médicament lorsqu’aucun diagnostic n’est requis, notamment à des fins préventives
- Prescrire des médicaments pour certaines conditions mineures dont le diagnostic et le traitement sont déjà connus.

Le Président de l'Ordre des pharmaciens du Québec, Bertrand BOLDUC. nous explique les grandes lignes.
 

 

Dernières éditions

Protocole : Que fait-on des patients qui n’ont plus de médecin ?

Live Pollen : Une application pour améliorer la qualité de vie des allergiques

Vos confrères ont vu aussi...
Commentaires
Documents