Menu Menu
Retour aux médias

La cigarette électronique en terrain mouvant

Vidéo réservée aux abonnés
Thématiques : Addictologie

Lille s'apprête à accueillir des milliers d'experts ce vendredi 1er février, à l'occasion du 17ème Congrès de Pneumologie de Langue Française. 

De grandes maladies sont à l'étude cette année, parmi lesquelles la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), les maladies de la plèvre et le syndrome d'apnée obstructive du sommeil.

Les congressistes vont également plancher sur l'arrivée massive sur le marché de la cigarette électronique, ou e-cigarette. Sujet d'inquiétude pour les pneumologues, aucune réglementation encadre pour l'instant ce phénomène émergent.  

Je fume, tu fumes… Il "vape"

Par définition, la cigarette électronique désigne un "produit sans combustion fonctionnant à l'électricité". Elle permet de simuler l'acte de fumer. Avec la e-cigarette, on ne fume pas, on "vape". 

La "fumée artificielle" qui s'en échappe peut être aromatisée et ne dégage pas l'odeur du tabac. Contrairement à la cigarette classique, elle ne contient pas nécessairement de nicotine et pas du tout de goudrons. 

Quant au "e-liquide" utilisé : il s'agit du propylène glycol. Fréquemment trouvé dans les cosmétiques, il est source d'interrogations pour les professionnels de santé. 

La e-cigarette dans le brouillard

Produit du tabac ? Substitut nicotinique ? Médicament ? Sa nature et son usage font planer le doute. Certains consommateurs s'en servent pour arrêter de fumer. Les plus jeunes apprennent à fumer avec cette cigarette. D'autres y voient un moyen de fumer autrement, et moins cher. En l'état actuel, les industriels ont seulement à s'acquitter de la TVA. 

Au regard des autorités françaises, européennes et américaines, cette cigarette ne répond pas, pour l'instant, aux critères médicamenteux. A la demande de la Direction Générale de la Santé, l'Office français de prévention du Tabagisme (OFT) va rendre un rapport à l'horizon 2014. 

Le professeur Bertrand Dautzenberg, président de l'OFT, pneumologue au CHU Pitié-Salpêtrière, conduira les débats à Lille : il a hâte d'en finir avec ce flou.

Photo : Goodluz© / Shutterstock

Dernières éditions

État des lieux sur les médicaments biosimilaires

La E-prescription arrivera en 2024 en officine

Vos confrères ont vu aussi...
  • La E-cigarette : le dispositif pour délivrer des médicaments ?

  • La mise en place de la nouvelle convention

  • Avenant 11 : bilan au bout de 7 mois

  • Applications santé : labelliser pour sécuriser

  • #Bien rentrer

  • 2 flacons par médecins pour booster la vaccination en ville

Commentaires
Documents