Menu Menu
Retour aux médias

IVG médicamenteuse et douleurs intenses

Vidéo publique
Thématiques : Gynécologie

Les résultats d’une vaste étude sur la douleur dans les IVG médicamenteuses, soutenue par la Fondation de l’Avenir et pilotée par le centre Clotilde Vautier de la clinique mutualiste Jules Verne de Nantes, révèlent que 27% des femmes ayant réalisé une IVG médicamenteuse ont ressenti des douleurs très intenses au 3ème jour de l’IVG. 83% des femmes affirment avoir pris des antidouleurs lors des cinq jours du traitement. Plus d’1 femme sur 4 a également déclaré avoir été inquiète des saignements provoqués par la prise des médicaments. Enfin, 92% des femmes se disent satisfaites de l’accompagnement apporté par l’équipe soignante. Néanmoins, les déclarantes insistent sur une certaine solitude ressentie lors de cette épreuve voire une culpabilité pour certaines, ainsi qu’un manque d’information sur les effets secondaires liés au traitement comme l’intensité des saignements. Dominique Letourneau, président du directoire de la Fondation de l’Avenir, nous parle de la prise en charge de la douleur, notamment la douleur en postopératoire.

Dernières éditions

Grippe et grossesse : quels risques pour la femme enceinte et son bébé ?

Grippe : une campagne sous le signe de la simplification

Vos confrères ont vu aussi...
  • INSERM : Évaluer l'efficacité de l'hypnose

Commentaires
Documents