Menu Menu
Retour aux médias

Une thèse pour faire avancer la recherche scientifique sur l'hypnose

vendredi, 29 juillet 2022

L'efficacité de ce puissant outil dans la modification de la perception du corps ! Voilà le titre de la thèse de Clément Apelian, docteur en sciences cognitives et directeur du Centre de Recherche de l'ARCHE. Le scientifique a présenté sa thèse sur la “modulation des représentations corporelles par l'hypnose”.

Le contenu de la thèse

Clément Apelian, docteur en sciences cognitives et directeur du Centre de Recherche de l'ARCHE, a présenté sa thèse sur la “modulation des représentations corporelles par l'hypnose”. Cette thèse en sciences cognitive s’inscrit dans la lignée de près de 100 ans de recherches menées si on considère la recherche scientifique moderne sur l'hypnose, qui visent à comprendre ses fonctionnements et mesurer son efficacité clinique en se basant sur des critères scientifiques validés. Clément Apelian a choisi d’apporter une contribution aussi pragmatique qu'originale en explorant l’impact des techniques hypnotiques sur les représentations du corps. Cette thèse a été réalisée en partenariat avec le Centre de Recherche de l'ARCHE, principale école d'hypnose en France et en Europe dont Kevin Finel est le fondateur, qui explore ce qui compose l’hypnotisme et l’hypnose. Le centre mène des protocoles expérimentaux ainsi que des développementsthéoriques, afin de faire progresser l'état des connaissances scientifiques et de les rendreaccessibles au public francophone.

Le scientifique a soutenu sa thèse le 20 mai dans les locaux de l'École Normale Supérieure, fruit de trois années de travail, sur l'utilisation de l'hypnose pour modifier la perception du corps. Cette thèse préparée au sein de l'ENS est intitulée “ la modulation des représentations corporelles par l”hypnose”. Partant du constat que ces modulations résultent de l’intégration de signaux sensoriels et de facteurs cognitifs, Clément a démontré que l'hypnose agit à travers ces facteurs cognitifs et peut résister à l'influence des sens. Cette thèse a reçu tout le soutien du Centre de Recherche de l'ARCHE qui milite au quotidien pour faire évoluer la recherche et la connaissance de l'hypnose.

L'hypnose, un outil efficace pour changer la perception de son corps

L'hypnose, c'est près d'une centaine d'années de recherches scientifiques sur le sujet ! Le nouveau thésard a voulu orienter ses rigoureuses études sur des recherches uniques puisque jusqu'à présent personne n'avait étudié l'hypnose sous cet angle. Au sujet de cette thèse, il a récemment déclaré “nous nous sommes concentrés sur un phénomène qui n'a jamais été exploré dans le domaine de la recherche sur l'hypnose, qui est la modification de la perception du corps ! Par exemple, dans une expérience d'hypnose, on peut parfois se sentir plus grand ou plus petit. Tout le but de la thèse était d'utiliser l'hypnose comme un outil pour influencer l'image du corps. Avec l'hypnose, ce qui est surprenant, c'est qu'on est plus efficace pour moduler la perception du corps qu'avec une illusion."

Un espoir que cette thèse ouvre à la recherche clinique sur certains troubles

Ces différentes recherches indiquent bien que l'image du corps peut être modifiée par l'hypnose. Ces études pourront contribuer à la recherche clinique sur les troubles impliquant l'image du corps comme l'anorexie. Clément déclare “les personnes atteintes d'anorexie ont une image du corps qui ne correspond pas à la réalité. On espère donc que nos recherches sur la perception du corps et l'hypnose, pourront contribuer à aider dans la gestion de ce trouble”.

Un expert de la discipline à la tête de la direction du Centre de Recherche de l'ARCHE

Pour le scientifique, l'hypnose est un continent encore largement inexploré ! L'ARCHE compte continuer l'effort de recherche qui a été récompensé par cette thèse. Clément Apelian Ses premières passions pour la science, l'ingénierie et l'innovation ont conduit Clément Apélian vers des études d'ingénieur et une thèse en physique. En 2016, il se forme à l'hypnose en se passionnant pour l'humain, la magie de la relation et l'art des états de conscience. En 2018, il rejoint l'équipe du Centre de Recherche de l''ARCHE et il en prend la direction cette année. Son travail fait également l’objet de la reconnaissance de la prestigieuse revue International Journal of Clinical and Experimental Hypnosis, qui a approuvé un article à paraître dans le prochain numéro. Une consecration, pour qui connait l’importance des publications, et leur exigence, dans le domaine de la recherche.

Pour en avoir plus : https://www.tandfonline.com/toc/nhy p20/current